La démarche décisionnelle

1) Les particularités de la demande du patient

Le médecin généraliste doit répondre à l’attente de son patient.
Il doit IDENTIFIER sa demande, savoir pourquoi il vient consulter :

  • Il souffre ou présente un symptôme, il a besoin d’un certificat
  • Il est inquiet sur sa santé, veut savoir
  • Il a des soucis, souffre d’un mal être ou d’un mal à être


Trois particularités interviennent dans cette demande que le médecin généraliste doit connaître et savoir négocier:

  • La demande, souvent imprécise, multiple, parfois mal formulée
  • Le contexte dans lequel elle intervient
  • Le lieu où elle s’effectue: téléphone, consultation ou visite.

Plus...

2) L’entrevue médicale

C’est le moment privilégié de la relation médecin-patient. C’est là que tout va se révéler, se modeler, se jouer.
Cette entrevue comporte

  • Un interrogatoire directif : dirigé vers le signe, le symptôme, la maladie. Il vise à acquérir les données nécessaires à la prise de décision.
  • Un entretien non directif centré sur le patient qui vise à établir une relation, un contrat thérapeutique.

Plus...

3) Les impératifs de décision

C’est le point fort de la consultation où une stratégie est définie.
Cette prise de décision est conditionnée par :

  • L’appréciation de l’urgence et des priorités.
  • Les appréhensions, les craintes, les a priori nés du vécu de la pratique du médecin généraliste.
  • La prise en compte du contexte, des désirs du patient, des possibilités médicales, des risques iatrogènes, de l’impact économique.

Plus...