Le déroulement du stage

1) Entretien préliminaire

Un entretien initial entre l'interne et le maître de stage universitaire (MSU) est conseillé avant le début du stage. Il sert à rappeler les modalités réglementaires et organisationnelles du stage, ce que le MSU attend de l'IMG, ce que l'IMG attend du MSU (ses besoins) et sert à une mise en condition conviviale de leur partenariat.
Cet entretien permettra d’aboutir à l’élaboration d’objectifs. Le choix de ces objectifs se fera à partir des attentes et des besoins de l'interne déterminés avec l’aide du MSU.

Plus...

2) Contrat Interne/Maître de stage Universitaire

Suite à l’entretien initial, un double contrat s’établit entre l'Interne et le Maître de Stage Universitaire.

  • Un contrat pédagogique pour déterminer et atteindre les objectifs pédagogiques.
  • Un contrat de fonctionnement prenant en compte :
    • Les impératifs propres aux cabinets médicaux
    • Les obligations de l'interne : Nombre de jour de présence….
    • Les impératifs propres aux structures qui accueillent les internes.


 L’interne doit présenter son attestation de responsabilité professionnelle (RCP)

Plus...

3) Progression dans le stage

3 phases sont nécessaires :

Une phase passive : le MSU consulte et l'interne observe.

Entre chaque consultation ou en fin de journée, l'interne analyse les consultations. Cette phase se prolonge jusqu'à ce que l'interne soit capable d'analyser tout ce qui se joue dans une séance: voir, entendre, repérer, comprendre sont les taches les plus utiles à ce niveau.


Une phase ½ active : l'interne consulte et l'enseignant observe: L’interne est en supervision directe

L'interne effectue la consultation en présence du MSU qui intervient en cas de besoin. Le MSU doit montrer une posture attentive, tout en essayant de ne pas "capter" le regard du patient pris en charge par l'interne. Il peut, pendant l'examen du patient par l'IMG, retranscrire les données informatisées, en les reformulant à haute voix.
Puis les rôles de chacun deviennent de plus en plus interchangeables : l’IMG effectuant une partie de la consultation (interrogatoire et examen clinique par exemple) et le MSU l'autre partie (recueil des données de la consultation, rédaction de l'ordonnance). Ces rôles peuvent s'inverser selon les consultations.
Enfin l'interne effectue des actes entièrement seul : interrogatoire, examen, décisions, transcription des données informatisées en présence de l'enseignant (supervision directe). Un temps pédagogique d'analyse hors la présence des patients doit être réservé.


Une phase active : l'interne est autonome. L'interne est en supervision indirecte 

L'interne effectue seul une (des) consultation(s), une (des) visite(s). Il doit pouvoir joindre le MSU à tout moment en cas de difficultés : ce n’est pas un remplacement. Il débute par un ou quelques actes, si possible avec des patients qui le connaissent déjà.
Progressivement l'interne effectue seul un plus grand nombre d'actes seuls. Il doit ainsi progressivement acquérir le rythme d'une activité professionnelle complète intégrant les soins, la gestion des appels, les activités administratives et comptables). En fin de stage, il doit être capable d’assurer 3 consultations seul par jour et d’en faire le compte-rendu et l’analyse auprès de son maître de stage. Ces périodes d'autonomie sont donc toujours suivies d'un temps pédagogique de commentaires, synthèses, d'évaluation des actes effectués en autonomie (supervision indirecte).

Plus...

4) La validation du stage

La validation du stage est prononcée par le Département après visée du portfolio de l’interne et avis des maîtres de stage.
Le Département vérifie les traces d’apprentissages consignées dans le portfolio, ainsi que les grilles d’évaluation formatives et les grilles analogiques d’évaluation des acquis.

En vue de la validation définitive du stage chaque MSU transmet au Département la fiche d’évaluation finale du stage portant son avis sur la validation du stage.

Plus...

5) Règlement des conflits

Comme lors de toute relation, des conflits peuvent naître entre un IMG et un MSU. Le lieu privilégié de résolution de celui-ci doit être l’UPA, au cours d'une réunion de tous les intervenants.
Si la conciliation n’est pas possible à cet échelon, le Département de Médecine Générale doit être saisi. En cas de désaccord d’une des parties, un recours est possible, c’est la saisine du Doyen.

Plus...